Skip to content

Prêt refusé par la banque : pourquoi et comment y remédier ?

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans les différentes démarches relatives à une demande d’hypothèque. Entre les refus des banques traditionnelles et l’impatience devant un projet, il est bon de connaître les moyens pour anticiper une situation inconfortable.

Les raisons pour lesquelles une banque peut refuser votre demande de prêt ?

Constituer un dossier auprès d’une banque traditionnelle est long et souvent fastidieux. Parce qu’elle est rigide et soumise à des règlements internes stricts, elle est souvent amenée à refuser le prêt à ses clients.

Votre emploi n’est pas stable

Avant de magasiner une banque, assurez-vous d’avoir un emploi stable. En effet, les établissements financiers canadiens vont d’abord analyser la sécurité relative à votre activité.

Si vous êtes embauché dans une entreprise et que vous avez passé votre période de probation (en général de 3 mois), vous aurez plus de chance de satisfaire aux conditions d’octroi de prêt.

À l’inverse, si vous n’êtes pas titulaire ou si vous êtes travailleurs indépendants, votre dossier nécessitera une analyse approfondie ou se verra refusé sans condition. Avoir un emploi ne suffit pas, il faut apporter la preuve de sa stabilité.

Votre mise de fonds n’est pas suffisante

Une fois que vous avez prouvé que votre situation professionnelle est sécurisée, vous devez réunir des fonds à apporter à votre dossier financier.

Sauf cas particulier, la mise de fonds doit être de 20 % du montant de votre achat. Si vous ne disposez pas de cette somme, votre banque rejettera votre dossier et vous ne pourrez pas financer l’achat de votre maison.

Pour constituer votre mise de fonds, il est conseillé de commencer à épargner le plus tôt possible, bien avant la naissance du projet.

Votre cote de crédit n’est pas bonne

La cote de crédit est une donnée déterminante au Canada dans l’obtention de votre hypothèque. Elle est mesurée par Equifax et TransUnion. Calculée automatiquement, elle permet de connaître son historique de crédit en un coup d’œil.

En fonction de votre passif, votre cote sera plus ou moins élevée. Plus elle est haute, plus elle témoigne de votre sérieux face à vos comptes (carte de crédit, prêts en cours, dettes contractées, etc.). A contrario, plus elle est basse, et plus elle indique un risque d’impayés. Une banque traditionnelle ne prendra pas le risque de prêter à un particulier qui ne dispose pas d’une bonne cote de crédit.

Votre endettement est trop élevé

Pour obtenir un prêt dans une banque traditionnelle, il faut respecter un critère d’endettement. Ce ratio d’endettement se calcule en rapportant l’ensemble des charges courantes sur l’ensemble des revenus et ne doit pas dépasser 35 %. Au-delà, la banque refusera de vous prêter des fonds, car elle estimera que le risque d’impayé est trop élevé.

Avant de vous orienter vers une banque, il convient de savoir où se place votre endettement afin de présenter un dossier cohérent avec vos revenus et votre niveau de vie.

Le prêteur privé : la solution face à un refus de votre prêt hypothécaire

Que ce soit à cause d’une instabilité passagère, un historique de crédit ou une insuffisance de fonds, c’est toujours contrariant de se voir refusé son projet. Heureusement, il existe d’autres solutions pour accéder à un financement comme faire appel à un prêteur privé.

Répondre à un projet dans les temps

Votre projet n’attend pas le bon vouloir de votre banque. Si vous ne saisissez pas l’opportunité dans les temps, un autre s’en chargera.

En cela, un prêteur privé l’a bien compris et sait s’engager rapidement pour vous apporter une réponse satisfaisante dans les meilleurs délais. Oubliez donc le stress de l’attente interminable, surtout si vous présentez un dossier à risque pour un prêteur traditionnel. Économisez du temps en passant directement par un prêteur privé.

Vous accorder une seconde chance

Parce que l’erreur est permise à tous, un prêteur privé sait qu’une mauvaise cote de crédit ne fait pas nécessairement un mauvais client. Ainsi, il est plus ouvert à vous octroyer un crédit malgré une note basse.

De plus, le prêteur saura vous conseiller et vous orienter afin que vous puissiez réaliser votre projet tout en respectant ses critères. Le respect et la considération sont les deux piliers essentiels d’une relation d’affaires entre un particulier et un prêteur privé.

Le prêt accessible à tous

Le prêteur privé répond à la promesse d’être réactif. Ainsi, il ne se formalise pas avec les documents comme peut le faire une banque traditionnelle. Son analyse repose autant sur le déclaratif que sur les justificatifs.

Aussi, il propose des financements autant pour les employés que pour les travailleurs autonomes ou les personnes sans emploi. Il étudie la situation avec flexibilité et simplicité et vous apporte une réponse rapide et efficace.

Excel Finance : prêteur privé disponible en cas de refus de la banque

Discrets et efficaces, nos experts en financement sont à votre disposition pour étudier la meilleure solution pour répondre à votre projet. Que ce soit pour l’achat d’une maison, pour un financement d’une seconde hypothèque ou pour consolider une dette, Excel Finance vous apporte une réponse rapide et claire.

Contactez-nous dès la naissance de votre projet et prémunissez-vous d’un éventuel refus de la part de votre prêteur traditionnel.

 

Partager
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Plus d'articles